Environnement - Protection de la faune

OOHHH le loup!!!

Le retour du loup date de plus de 10 ans maintenant en Suisse. On en reparle dernièrement dans la région du Grand Muvrans, car une bête à tué des moutons dans un pâturage alpin. Beaucoup de ces frontaliers à quatre pattes ne sont pas restés en vie pour cause d’accidents, de tirs autorisés mais également de braconnage. Quelques uns sont restés plus discrets et survivent dans notre pays. Un grand nombre de questions sont apparues face à ce prédateur que l’on ne pensait pas revoir un jour dans nos contrées. Certains ne l’acceptent toujours pas, d’autres se disent qu’ils ont leur place parmi nous (lire articles du Matin).

Le loup vit généralement seul ou en couple ou en groupe (meute). Mangeant des animaux sauvages tel que des ongulés principalement, il s’attaque à aux moutons (de la fameuse famille des ongulés). Ces bêtes ne connaissent pas la prédation et ne réagissent plus comme leurs congénères de l’époque. Le loup voient donc dans les troupeaux des proies faciles et en tue plus qu’il n’en a besoin. Des solutions existent, comme les chiens et leur berger ou encore des clôtures électrifiées. Mais le plus important est la communication entre les différents acteurs qui touchent à la problématique du retour du loup dans notre pays. Savoir communiquer permet de trouver des solutions aux divers problèmes.

le loup

Source: les Alpes, avril 2008

Liens

 


Courses de saison hivernale

Les périodes les plus risquées pour la faune débutent avec l’arrivée de l’hiver, puis la naissance des jeunes jusqu’à leur sevrage entre juin et juillet (selon les espèces).

Le dépliant « Course hivernale en accord avec la nature » donne les bases du comportement en montagne.